vernon subutex

Une fois de plus, la lecture de Virginie Despentes est un coup de poing dans la figure, et pourtant on en redemande.

Vernon est un ancien disquaire qui a fermé boutique pour les raisons que vous connaissez. Il a commencé à vivre sur ses réserves, puis à bazarder son stock d'affiches sur ebay, puis à manger moins. Le jour vient où il a trop de loyers en retard et la longue chute qui le mènera (spoil) sur un banc va se poursuivre.

Les amis de Vernon sont partis de Paris (trop cher), restent des potes, des femmes de potes, des relations, des anciens clients vers qui ce personnage va se tourner pour dormir sur un canapé quelques nuits, sombrant sans trop se débattre et essayant encore de vivre son ancienne vie (coups à boire, cocaïne, baise).

En suivant Vernon squatter deux nuits ici, trois là, Virginie dépeint une série de personnages tout à la fois terribles, tendres et cyniques : actrices porno, écrivains en éternel devenir, trans magnifiques, profiteurs, ex-maris violents et femmes ex-battues, sdf, petits fachos… des invisibles, plus chômeurs, radiés du RSA.

Si ces personnages sont unis par des liens narratifs parfois ténus, une même désespérance étreint rapidement, le monde est décidément un foutu bordel.

Une fluidité extrême, une locomotive narrative aux vertus pédagogiques mise au service de cet univers à mille lieues de nos pensées mais si proche de nous.

Ce n’est pas du sexe, de la drogue et du rock’n roll, c’est notre tragédie humaine, l’inexistence des liens familiaux, la nonchalance des liens amicaux, le monde virtuel en carton-pâte, l’absence totale d’amour de l’autre. Vernon est l'alter ego débonnaire et mélancolique de l’auteure qui elle, sera toujours en colère.

Vernon a la classe nonchalante et cynique du Denis de Philippe Djian dans Chéri-Chéri, la flamboyance et la malchance de l'Antoine d'Olivier Adam dans Peine Perdue.

La sortie du tome 2 est prévue en mars. 

Titre : Vernon Subutex (tome 1)

Auteur : Virginie Despentes

Editeur : Grasset (7 janvier 2015), 400 p., 19,90 €

Note : 5/5