flétrissure

Ce roman s’ouvre sur la dernière soirée de David Goldberg, très vieil homme qui sera retrouvé le lendemain matin par sa gouvernante, tué d’une balle dans la tête. Le 1er indice livré aux enquêteurs sera le nombre 16145 écrit en lettres de sang sur un miroir.

L’autopsie révélera la présence dans le derme de David Goldberg, censé avoir échappé aux camps d’extermination nazis, du tatouage ancien de son groupe sanguin, ce qui démontrerait son appartenance à ce qui fut classé après la 2ème guerre Mondiale comme une organisation criminelle, la sinistre Schutzstaffel (S.S.).

L’enquête est confiée à la Kripo de Francfort, et plus précisément à un couple d’enquêteurs assez dépareillé et attachant : l'inspecteur Pia Kirchhoff, jeune femme plutôt simple dont nous suivons le parcours amoureux, et le commissaire Oliver von Bodenstein, rejeton de la noblesse allemande.

Après d’autres meurtres, la police sera amenée à enquêter sur une riche et nébuleuse famille,les Kaltensee.

Si l’intrigue de ce roman est assez touffue, et les personnages qui apparaissent au début du roman sont assez nombreux, Nele Neuhaus, avec une écriture serrée et fluide, ne perd jamais le lecteur.

Les incursions hors l’enquête sont relativement rares, il s’agit avant tout d’un roman de procédure classique, alors même que certains sujets, qui ne sont abordés qu’à travers l’histoire des protagonistes,auraient pu être développés, par exemple les mécanismes de création de fortunes pendant la 2ème Guerre Mondiale, ou bien le sort des habitants de Prusse-Orientale,

L’ensemble est dense, le dénouement surprenant, mais ce roman respecte un peu trop les 10 commandements d’un certain polar actuel, lisse comme la peau d’un bébé :

1 : Ton histoire pourra trouver sa source dans un fait historique ancien mais pas trop sinon personne ne s’en souvient, ou bien un problème de société actuel. Tu choisiras tant qu’à faire quelque chose qui fait consensus (nazisme, fortunes acquises malhonnêtement, trafiquants internationaux de drogues dures, trafiquants d’êtres humains, réseaux de prostitution)

2 : Ton histoire devra être raisonnablement compliquée mais pas trop ; tu utiliseras à bon escient le ressort de plusieurs intrigues qui finissent par se rejoindre.

Le lecteur devra toujours croire avoir de l’avance sur les enquêteurs : à toi de le surprendre, cela sera la mesure de ton talent.

3 Tu ne  choisiras pas des enquêteurs complètement déjantés, en marge, violents, avec des vies personnelles complètement à la ramasse et qui ne supportent pas l’autorité, mais des êtres désintéressés, respectueux de leur hiérarchie, avec des vies personnelles banales (ce qui inclut donc qu’ils aient des problèmes avec leurs conjoints, avec leurs enfants, comme tout le monde).

4 Dans l’équipe d’enquêteurs, il y aura obligatoirement des bons et un mauvais, un type qui ne veut pas bosser, qui met de la mauvaise volonté, qui n’est pas sympa ; à un moment donné, cet enquêteur fera soit une boulette énorme soit permettra à l’enquête de faire une avancée essentielle, soit ne fera rien du tout.

Ce type sera en fait la proie de difficultés personnelles (femme alcoolique, ou bien qui est partie avec les enfants, enfant qui se drogue et/ou se prostitue) qui expliqueront son état.

5 Les enquêteurs ont obligatoirement des problèmes avec leur hiérarchie : procureur obnubilé par son avancement, chef de la police incompétent, autorités politiques qui souhaitent trouver un coupable rapidement car les élections approchent, tu as le choix.

6 Les médias seront représentés par des journalistes sans scrupules qui ne pensent qu’à vendre du papier et avoir des augmentations, éventuellement boire de l’alcool fort et coucher avec des femmes de mauvaise vie.

7 Tu veilleras à parsemer ton roman de scènes violentes mais jamais écrites directement : tu pourras par exemple donner des détails sordides (yeux crevés, intestins qui ne sont pas à leur endroit habituel) par le biais d’un rapport d’autopsie.

8 Le commandement 7 est valable aussi pour les scènes de sexe : tu pourras raconter des choses relativement abominables mais jamais en direct.

Tes enquêteurs auront toujours une vie sexuelle normale, à la papa-maman.

9 Si tu es animé de bas instincts, tu pourras tuer un de tes gentils personnages, mais uniquement au début, pour que le lecteur ne s’attache pas.

10 La couleur locale : un peu mais pas trop, sinon les traducteurs sont obligés de faire plein de notes de bas de page et en profitent pour réclamer des augmentations aux éditeurs.

11 Attention à ne pas te tromper parce que si tout va bien, tu es parti pour au moins 5 ou 6 épisodes.

Si tu ne respectes pas ces 10 commandements, tu risques d’écrire des romans vraiment passionnants mais qui se vendront sûrement moins bien.

 

Titre : Flétrissure

Auteur : Nele Neuhaus

Editeur : Actes Sud (Actes Noirs)

Prix : 

- Actes Sud - Actes Noir (4/09/2011) : 22,90 €

- Actes Sud - Babel Noir  : 9,70 €

- Format numérique : 9,99 €

Titre original :  Tiefe Wunden

Traduction de l'allemand : Jacqueline Chambon

Note : 3

Google